Ce court extrait présente mes recherches corporelles en développement. Ma corporalité y explore la quotidienneté du geste et son étrange distorsion. Ces courts témoignages traduisent une poésie gestuelle inventée et partiellement chorégraphiée. L'état recherché s'apparente à celui du marionnettiste qui transfère l'action dans l'extension de la main. Le corps devient à la fois sculpteur et observateur du mouvement. Les mains créent des formes anthropomorphiques, tracent des contours et donnent à voir des micro-récits muets.